• ZIK

    La musique seule est un langage universel et n'a point besoin d'être traduite, c'est que par elle l'âme parle à l'âme.  (Berthold Auerbach)

     

    - Liste complète des articles sur la page "ZIK-PASSION"

     

     

  •  

    Juste une vidéo d'un groupe que j'adore : John Buttler trio,
    avec un morceau que j'adore : "Better than"

     


     

    * Si vous aimez, je vous conseille ce concert, et en plein écran de préférence bien sûr :

     >> Live at Sydney Opera House

     

     


    8 commentaires
  • Hommage à un géant de la musique africaine, icône de la world-music,
    décédé ce matin à 86 ans des suites du covid 19 :

     Manu Dibango 

     

    (Reprise d'un article publié pour MCO)

    Né en 1933, Emmanuel N'Djoké Dibango grandit dans une famille protestante du Cameroun, avant de partir pour la France en 1949, une fois son certificat d'études en poche. Accueilli dans une famille de Saint-Calais dans la Sarthe, Manu va au lycée de Chartres et prend ses premiers cours de saxo.

    En 1956, alors qu'il échoue au bac, son père lui coupe les vivres. Il part alors en Belgique tenter sa chance : c'est sur les scènes bruxelloises qu'il fait ses débuts de musicien de jazz et qu'il rencontre le chanteur  Joseph Kabasélé qui l'engage comme saxophoniste dans son groupe "l'African Jazz", pour jouer de la musique congolaise.

    Les deux compères enregistrent plusieurs 45 tours, tous bien reçus en Afrique, où ils partent en tournée. Mais le succès vient en 1972 avec le tube ►'Soul Makossa', vendu à plusieurs millions d'exemplaires dans le monde, véritable hit aux Etats-Unis. Dans les années 1970 et 1980, Manu Dibango enregistre de nombreux albums, mélanges de jazz et de musiques africaines.

    Enchaînant tournées et enregistrements, Manu Dibango n'oublie pas d'où il vient et s'engage régulièrement pour la cause africaine. Celui qui ne cesse de jeter des ponts entre les continents et les genres musicaux a produit depuis le début de sa carrière plus de trente disques, dont 'Manu Dibango joue Sidney Bechet' en mars 2007. 

     

    Manu Dibango  au stade de France pour "la nuit africaine" (2011)

     

    - Un bel article lui est consacré > >ICI 

    - Manu Dibango aux "escales" de St-Nazaire en 2019
    - Aux "escales" de Saint-Nazaire en 2019

     


    11 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique