• ZIK

    La musique seule est un langage universel et n'a point besoin d'être traduite, c'est que par elle l'âme parle à l'âme.  (Berthold Auerbach)

     

    - Liste complète des articles sur la page "ZIK-PASSION"

     

     

  • - Ancien article (2012) remis à jour

    JAN GARBAREK, un grand musicien de jazz norvégien... (voir aussi : "L'éloge des rêves")

    Garbarek, c'est un son clair de sax soprano ou ténor,c'est selon. C'est surtout une transparence de l'air, de grands espaces, et un lyrisme comme un torrent de là-bas...Garbarek ne joue pas une musique molle et droite, il y a du feu sous sa glace, une tension poétique constante...

     

    Après la révélation brûlante de John Coltrane, des espaces infinis de la musique extra occidentale entrouverts, Jan Garbarek  a poursuivi une quête obstinée qui l'a emmené vers de nombreux rivages...  

    "Poursuivant sa quête du monde visible et invisible, des rencontres avec les musiques des peuples du monde, Jan Garbarek à la sonorité aérienne si particulière au sax, est l'elfe voyageur de retour parmi nous. toujours en quête du sens de la musique sera là pour une cérémonie musicale que certains appellent Jazz, et qui est plénitude....
    Ian Garbarek

    ...Toutes ces notes roulent comme des bulles de savon, se répondent, s'observent, se déchirent et finissent par s' emboîter dans l'aurore boréale du blues blanc des neiges éternelles. Il est des jazz des villes, voici du jazz des champs de glace...
    ...Garbarek,c'est un son clair de sax soprano ou ténor,c'est selon, c'est surtout une transparence de l'air, de grands espaces, et un lyrisme comme un torrent de là-bas...

    ...Comprendre Garbarek c'est bien sûr connaître ses nombreuses collaborations avec Keith Jarrett, se passer les paysages hallucinés de "Twelve Moons", de "Ragas and Sagas", de "Madar", de "I took up the runes", d"Officium". C'est aussi se souvenir du titre d'un de ses disques "All those born with wings". Comme un de ces anges déchus des "Ailes du désir", Jan Garbarek se souvient et parle pour ceux qui naquirent avec des ailes, ceux qui "passèrent dans cette vie comme un vol de sarcelles", et jamais ne virent le soleil. La musique de Jan Garbarek est un paysage, ses phrases apparaissent alors comme quelques cris d'oiseaux pour chasser le vide du ciel, pour parler à l'autre, sa femme (Marie Boine), à l'ami, qu'il soit Tunisien (Anouar Brahem), ou d'ailleurs..."
    (source : esprits nomades)



    Pour les amateurs, je vous conseille deux de ses albums : "Twelve moons", et "In praise of dreams",
    ainsi qu'un double cd : "Rites". Tous sont absolument magnifiques.

     

     

     


    9 commentaires
  • Coup de coeur du jour...

    Mercedes Sosa

     

    C'était en juin 1988, Xanten-Germany.

    Mercedes Sosa & Joan Baez

    - Une magnifique chanson de Violeta PARRA, auteur-compositeur chilienne. 

    "Gracias a la vida"

     

     

     

    Gracias a la Vida que me ha dado tanto
    me dio dos luceros que cuando los abro
    perfecto distingo lo negro del blanco
    y en el alto cielo su fondo estrellado
    y en las multitudes el hombre que yo amo.

    Gracias a la Vida que me ha dado tanto
    me ha dado el sonido y el abedecedario
    con él las palabras que pienso y declaro
    madre amigo hermano y luz alumbrando,
    la ruta del alma del que estoy amando.

    Gracias a la vida, que me ha dado tanto
    me ha dado el oido que en todo su ancho
    graba noche y dia grillos y canarios
    martillos, turbinas, ladridos, chubascos
    y la voz tan tierna de mi bien amado.

    Gracias a la Vida que me ha dado tanto
    me ha dado la marcha de mis pies cansados
    con ellos anduve ciudades y charcos,
    playas y desiertos montañas y llanos
    y la casa tuya, tu calle y tu patio.

    Gracias a la Vida que me ha dado tanto
    me ha dado la risa y me ha dado el llanto,
    así yo distingo dicha de quebranto
    los dos materiales que forman mi canto
    y el canto de ustedes que es mi propio canto.

    Gracias a la Vida que me ha dado tanto
    me dio el corazón que agita su marco
    cuando miro el fruto del cerebro humano,
    cuando miro el bueno tan lejos del malo,
    cuando miro el fondo de tus ojos claros.

     

     


    3 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique