• humour, détente

    Parce que nous sommes là avant tout pour le plaisir...

    Et que le rire, c'est bon pour la santé !

    Retrouvez la liste de tous les articles de la rubrique ►ICI 

     

  •  


    Le marc de café

    Ça se passe un dimanche matin. Un monsieur est victime d’une crise d’hémorroïdes carabinée.
    Ne voulant pas déranger le médecin un dimanche, il demande à son épouse si elle ne connaît pas un remède de « bonne femme ».
    Elle lui répond qu’effectivement, elle se souvient que sa grand-mère utilisait des cataplasmes à base de marc de café.

    Alors le monsieur suit les conseils de son épouse et s’applique sur le fondement des compresses imbibées de marc de café pendant toute la journée.

    Le lundi matin, il décide malgré tout de consulter car la douleur est encore très importante. Le médecin le reçoit, le fait se déshabiller puis se pencher en avant. Le monsieur reste comme ça, en position pendant cinq bonnes minutes, puis il commence à s’inquiéter :
    – Alors Docteur, qu’est-ce qui se passe ? Qu’est-ce que vous voyez ?

    Et le docteur répond :
    – Je vois… des changements dans votre carrière… un grand amour avec une belle jeune femme brune… de l’argent, beaucoup d’argent……

     

     


    2 commentaires
  •  

    Les fourmis et le troupeau d'éléphants

    Une colonie de fourmis se faisait régulièrement marcher dessus par un troupeau éléphants.>
    Un jour, les fourmis décident de se faire justice.
    Alors que passe le troupeau d'éléphants, l'un des leurs est resté à l'arrière.
    Les fourmis passent à l'attaque, grimpent sur lui et le piquent de toute part.
    Se sentant chatouillé, l'éléphant se secoue violemment et les fourmis se retrouvent toutes à terre.
    Toutes sauf une, vaillamment accrochée au cou du mastodonte.
    À terre, les autres fourmis lui crient alors à tue-tête :
    - Vas-y ! Étrangle-le ! Étrangle-le !

     

    Vol au supermarché

    Une femme de 80 ans a été arrêtée pour vol au supermarché.
    Le juge demande :  - Qu'avez-vous volé ?
    Elle : - une boite de pêches.
    Le juge : - Et pourquoi avez-vous volé cette boite ?
    Elle : - J'avais faim
    Le juge demande alors : - Combien y avait-il de pêches dans la boite ?
    Elle : - Six.
    Le juge : - Bon, vous aurez 6 jours d'emprisonnement.
    Là dessus le mari intervient : - Puis-je dire quelque chose ?
    Le juge : - De quoi s'agit-il ?
    Le mari : - Elle a aussi volé une boite de petits pois !!!

     

     


    4 commentaires