• Coin lecture

    Apprendre, s'informer, se détendre, rêver...

    Lire est une bonne façon de s'évader du quotidien.

     

    - article >> clic sur le livre          

             Lecture            Lecture            Lecture            Lecture                        Lecture   

         

             Lecture            Lecture            Le coin lecture            Le coin lecture                         J'AI AIME LIRE...

     

           

  • Un livre de Remo Forlani : Valentin tout seul

     L'histoire :

    Un accouchement dramatique ayant mis sa maman "hors jeu" pour un long bout de temps, Valentin a été élevé par un Père-grand peintre célèbre et très marginal et une Mère-grand aussi délicieuse qu'alcoolique. Grâce à quoi il a su lire bien avant tous les autres garçons, mais a fait pipi au lit bien plus longtemps qu'eux.Retrouvant une maman, hélas un peu dingue, se voyant nanti d'un petit frère et d'une petite sœur africains et de deux petites sœurs vietnamiennes - tous beaucoup plus âgés que lui - sans oublier une chatte une peu caractérielle et un psy bien encombrant, Valentin va devenir très révolté, un peu pyromane, pas mal fugueur, et affronter les petits et grands problèmes de l'existence à sa manière à lui et nous donner sa vision du monde actuel. Enfant «difficile» mais adorable, il découvrira les charmes (et les affres) de la solitude et aussi de l'amour.


    Rémo Forlani, 12 février 1927/25 octobre 2009.

    C'était "Monsieur cinema" sur RTL, il était critique de cinéma dans les émissions : " RTL Cinéma" puis "Tous les goûts sont permis"(années 1990 à juin 2004), puis chroniqueur le matin dans "Laissez-vous tenter" pour parler cinéma et chaque mercredi pour les sorties cinéma jusqu'à sa mort en 2009 à la fin de l'émission "Les auditeurs ont la paroles "  présentée par Jérôme Godefroy. Il est décédé des suites d'une longue maladie à l'âge de 82 ans.

    Avant d'être critique, Remo Forlani avait été scénariste. En 1987 il reçoit le Grand Prix du Théâtre de l’Académie Française.

    C'était un passionné de cinéma, qui adorait plus que tout au monde les félins. Il a d'ailleurs écrit de nombreux ouvrages sur les chats, entre autres.

    Valentin tout seul*Comme chiens et chats

    *425 chats, leurs chiens et autres bestioles

    *Du bon usage des chats

    *Ma chatte, ma folie

    *Gouttière

    *Tous les chats ne sont pas en peluche ...


    - Ce "vrai fondu de ciné à la silhouette dégingandée" était un critique et intervieweur goguenard, mais tendre", confiait Gilles Jacob, président du Festival de Cannes. "Il avait fini par ressembler à ses chats: un léger coup de griffe, un frottement affectueux et confiant"....


    7 commentaires

  • Le petit sauvage

    Après "Bille en tête", "Le Zèbre"et "Fanfan", Alexandre Jardin publie, en 1992, "Le petit sauvage". Son quatrième roman nous réserve bien des surprises. A mesure que l'on tourne les pages, le livre se transforme au gré des métamorphoses du narrateur. 

    Ce roman, adapté à l'écran par l'auteur, lui a valu un immense succès. Il marque aussi un tournant dans la vie de l'écrivain, qui comme son héros, a décidé de se tourner vers le cinéma avant de se transformer en auteur installé. Une leçon ludique sur les façons de ne pas devenir adulte. 

    Un peu plus sur lui :

    Alexandre Jardin

    Alexandre Jardin suit les traces de son père, disparu en 1980, en se lançant dans l'écriture après avoir obtenu son diplôme de Sciences Politiques. C'est d'ailleurs pendant ses études qu'il écrit son premier roman 'Bille en tête' pour lequel il reçoit le prix du Premier Roman en 1986. Ensuite, il publie 'Le Zèbre' (Prix Femina 1988) et 'Fanfan' qu'il adapte lui-même à l'écran. Ses romans parlent d'amour, de comment le faire renaître ou de l'envie de le rendre éternel. A côté de ses occupations littéraires et cinématographiques, il est aussi journaliste et écrit ainsi des chroniques pour Le Figaro. Alexandre Jardin s'essaie à la littérature jeunesse avec 'Cybermaman'. En 1997, il écrit le 'Zubial', roman autobiographique sur son père, l'écrivain Pascal Jardin qui en fit de même en écrivant 'Le Nain jaune'. 
     

    D'autres films et livres suivent ces oeuvres qui recèlent une certaine joie de vivre...

    Une de ses citations : « L’important, en littérature comme en cinéma, c’est de dire des choses graves avec légèreté. »

     
    "Le petit sauvage"

    Le petit sauvageUn jour, Alexandre Eiffel s'aperçoit avec effroi qu'il est devenu une grande personne, un empaillé de trente-huit ans. Esclave de son agenda, il ne copule plus guère et se prélasse sans honte dans la peau d'un mari domestiqué, indigne du petit garçon rebelle et vivant qu'il fut, celui à qui son papa disait : - Le Petit Sauvage, tu es un fou ! 

    Alexandre décide de réveiller l'enfant en lui. Il quitte l'épouse qui lui servait de bouillotte, rachète la maison où vécut le Petit Sauvage, part retrouver la Société Secrète des Crusoé et surtout Fanny, son bateau bleu et ses lèvres inoubliables. Mais les ans ont passé et le retour aux amours enfantines ne pourra se faire que grâce à Manon, la contrôleuse des volcans, qui fait si bien l'amour dans les branches d'un sequoïa...

     L'aventure se poursuit jusqu'au bout du monde, jusqu'au bout de la vie.

    Qui d'autre sait, comme lui, retrouver l'exacte senteur de l'enfance? 

    Un livre qui se lit d'un bout à l'autre et nous replonge dans nos rêves d'enfant... Un vrai plaisir.

    clic pour voir en grand . 

    Le petit sauvage


    2 commentaires