• Keb'Mo' né Kevin Moore à Los Angeles le 3 octobre 1951, est un chanteur-guitariste de blues américain qui a remporté plusieurs Grammy Award du Meilleur disque de Blues contemporain.

    Il était avant tout acteur de théâtre mais pratiquait la musique depuis l'adolescence, sous l'influence d'un oncle folk-singer. En 1991, incarnant un musicien d'autrefois, il est aussitôt repéré par les commerciaux de chez Sony, qui lui proposent de jouer au nouveau Robert Johnson, qu'il incarnera dans le documentaire "Can not You Hear Le Vent Howl" en 1998.

    Son jeu de guitare a inspiré les grands fabricants d'instruments Gibson Brands (guitares Keb'Mo' Signature Bluesmaster & Bluesmaster Royale), et Martin Guitars (HD-28KM Keb'Mo'Modèle Signature en édition limitée)

    Keb'Mo' soutient depuis longtemps la Fondation Playing For Change, organisation à but non lucratif qui crée des changements positifs grâce à l'éducation musicale.
      - La FPFC offre une éducation musicale gratuite aux enfants de 9 pays, dont le Brésil, le Bangladesh, le Ghana, le Mali, le Népal, le Rwanda, l'Afrique du Sud et les États-Unis, et a établi 12 écoles de musique dans le monde. Ils travaillent également avec des partenaires pour répondre aux besoins de base dans les communautés où ils enseignent : éducation, eau potable, nourriture, médicaments, vêtements, livres et fournitures scolaires etc...

    Par ailleurs, Keb' est un mentor de célébrité avec le programme Turnaround Arts du Kennedy Center, qui se concentre sur les écoles élémentaires et moyennes à travers les États-Unis. Programme très réussi qui a commencé sous la direction de Michelle Obama et du Comité des arts & des sciences humaines du président. Chaque artiste adopte une école peu performante et devient un mentor, travaillant avec les enseignants, les élèves, les parents et la communauté pour aider à bâtir un programme d'éducation artistique réussi.

     - En 2003, il participe à la série documentaire de Martin Scorsèse sur le blues, (voir mes articles sur la série : JB. LenoirSkip James & Blind Willie Jonhson) et réalise l'album "Keb'Mo" (>ici en playlist).

    En 2017, Keb 'Mo' sort "TajMo", album collaboratif avec le légendaire Taj Mahal. Le duo multi-générationnel a continué à tourner aux États-Unis et en Europe pour soutenir leur album, et a remporté un GRAMMY Award pour le meilleur album de blues contemporain.

     



    INFINITY HALL LIVE : série de concerts en six parties, célèbre la musique et l'énergie d'artistes américains novateurs.

     

     

     


    11 commentaires
  •  Roland Tchakounté,  que vous entendez parfois en arrivant sur mes pages. 

    Après Amar Sundy et son blues touareg,   Roland Tchakounté et son blues "menessen"...     >>  -Me Seyn

     (>> art. Amar Sundy)

    Roland Tchakounté 
     
    L’Afrique au cœur, cet artiste d’origine camerounaise, explore avec son blues "menessen" une nouvelle dimension, celle d’un blues acoustique aux accents africains et au dialecte bamiléké.
     
    Mi Griot, mi bluesman, sa voix grave légèrement voilée aussi soul, funk, donne des couleurs inédites. Porté par le guitariste Mick Ravassat et le percussionniste Mathias Bernheim, le nom de Roland Tchakounté s’est imposé de Montréal à Cognac, de Paris à Chicago...

    "Roland Tchakounté qualifie sa musique de 'mélodie sauvage' servant à aborder des sentiments souvent tristes ou joyeux, mais aussi à exprimer l’état d’abandon dans lequel est plongé le continent africain. Il ne cache pas son admiration pour les artistes tels que Sun House, Robert Johnson, Edmore James, Muddy Waters, mais considère John Lee Hooker et Ali Farka Touré comme ses vrais maîtres. Utopique revendiqué, son désir est de rassembler l’espèce humaine au sein d’une seule et même grande famille sans distinctions de races ni de couleurs. 

     

    www.roland-tchakounte.com 

     

     

     

     

     


    11 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique