• Hommage à un géant de la musique africaine, icône de la world-music,
    décédé ce matin à 86 ans des suites du covid 19 :

     Manu Dibango 

     

    (Reprise d'un article publié pour MCO)

    Né en 1933, Emmanuel N'Djoké Dibango grandit dans une famille protestante du Cameroun, avant de partir pour la France en 1949, une fois son certificat d'études en poche. Accueilli dans une famille de Saint-Calais dans la Sarthe, Manu va au lycée de Chartres et prend ses premiers cours de saxo.

    En 1956, alors qu'il échoue au bac, son père lui coupe les vivres. Il part alors en Belgique tenter sa chance : c'est sur les scènes bruxelloises qu'il fait ses débuts de musicien de jazz et qu'il rencontre le chanteur  Joseph Kabasélé qui l'engage comme saxophoniste dans son groupe "l'African Jazz", pour jouer de la musique congolaise.

    Les deux compères enregistrent plusieurs 45 tours, tous bien reçus en Afrique, où ils partent en tournée. Mais le succès vient en 1972 avec le tube ►'Soul Makossa', vendu à plusieurs millions d'exemplaires dans le monde, véritable hit aux Etats-Unis. Dans les années 1970 et 1980, Manu Dibango enregistre de nombreux albums, mélanges de jazz et de musiques africaines.

    Enchaînant tournées et enregistrements, Manu Dibango n'oublie pas d'où il vient et s'engage régulièrement pour la cause africaine. Celui qui ne cesse de jeter des ponts entre les continents et les genres musicaux a produit depuis le début de sa carrière plus de trente disques, dont 'Manu Dibango joue Sidney Bechet' en mars 2007. 

     

    Manu Dibango  au stade de France pour "la nuit africaine" (2011)

     

    - Un bel article lui est consacré > >ICI 

    - Manu Dibango aux "escales" de St-Nazaire en 2019
    - Aux "escales" de Saint-Nazaire en 2019

     


    11 commentaires
  •  

     

    Logement insalubre

    Le propriétaire d'un logement reçoit une mise en demeure de son locataire :
    ..."Votre logement est insalubre! Venez juger par vous-même..."
    Il va sur place. Le locataire l'introduit au séjour, puis se rend à la cuisine d'où il rapporte un gros morceau de gruyère.
    Vous allez voir.
    Et il pose le morceau de gruyère au centre de la pièce.
    Instantanément sort un énorme rat, gros comme un chat, qui ravit le morceau et disparaît.
    - Incroyable, je n'ai jamais vu de bête pareille !"
    - Attendez, vous allez voir.
    Il retourne à la cuisine et en revient avec 2 morceaux de gruyère.
    Là aussi, coup sur coup sortent d'énormes rats qui emportent à toute vitesse les morceaux à peine déposés.
    - Incroyable, il y en a plusieurs!
    - Attendez, vous n'avez pas encore tout vu.
    Et il retourne à la cuisine et en revient avec 3 morceaux de gruyère.
    Sort d'abord un rat identique aux précédents, puis un second, puis une énorme carpe qui engloutit vivement le dernier morceau de gruyère et s'en va aussitôt.
    - Incroyable, il y a même des poissons!
    - Attendez, on verra les problèmes d'humidité ensuite !


     

    La question

    Une femme très désagréable, sans scrupule et laide comme un pou entre chez Hyper-market avec ses deux fils qu'elle abreuve de grossièretés.
    Une hôtesse Hyper-market leur dit gentiment :
    - Bonjour et bienvenue chez Hyper-market! Ce sont de beaux enfants que vous avez là, Madame. Ils sont jumeaux ?

    L'ignoble bonne femme cesse de crier sur ses enfants juste assez suffisamment pour répondre :
    - Connasse ! Ce ne sont pas des jumeaux. Le plus vieux a 9 ans et l'autre 7 ans.
    Pourquoi penses-tu qu'ils sont jumeaux ? Tu es aveugle ou simplement stupide, espèce de tarte ? 
    - Je ne suis ni aveugle ni stupide, Madame, répond l'hôtesse en souriant,
    je ne pouvais tout simplement pas imaginer qu'on puisse vous baiser deux fois !!! 
    Passez une belle journée et merci de faire vos courses chez Hyper-market.

     

     

     

     


    8 commentaires