• Le père Victor / le Chef

     

       Le père Victor

    C'est l’père Victor qu'est allé en ville voir l’Docteur.

    – Voilà docteur, chuis ben embêté, dit-il , à moûn âge y en a beaucoup qui vous demand’raient du Viagra. Moi j’en ai point b’soin, j’ai la zigounette encore ben vaillante, seulement voilà, à chaque fois qu’elle s’met au garde à vous, chuis dans les champs, l’temps de r’tourner à la ferme voilà quelle r’ garde à nouveau mes bottes.

    Le médecin hoche la tête d’un air grave.

    – Vous n’auriez pas des fois un truc pour z’y maintenir la tête haute jusqu’à la ferme ? lui demande Victor.

    – J’ai bien une idée, dit le toubib, lorsque vous irez aux champs, emportez votre fusil et dites à votre femme que lorsqu’elle entendra tirer en l’air qu’elle courre vous rejoindre.

    – En voilà une idée qu’elle est pas mauvaise !

    Quelque temps plus tard v'là t’y pas que le Victor débarque dans le cabinet du docteur.

    – J’viens vous voir, rapport au fusil !

    – Pourquoi ça ne marche pas ?

    – Oh ! ça eu marché, fait le Victor, mais ça n’marche plus. Pendant tout l’été j’tirais en l’air… La Sylvette rappliquait en courant et hop ! j’la bouriaudais dans les broussailles !

    – Oui, et alors, demande le médecin, où est le problème ?

    – Ben… d’puis l’ouverture d’la chasse, j’la vois plus !!!

     C’est qui le chef ???

    Quand le corps humain fut créé, toutes les parties voulaient être chef.

    Le cerveau disait :  "Puisque je commande tout et que je pense pour tout le monde, je devrais être le chef".

    Les pieds disaient :  "Puisque nous transportons le corps là où il le désire et que nous permettons ainsi de faire ce que pense le cerveau nous devrions être chef".

    Les mains disaient :  "Puisque nous faisons tout le travail et gagnons de l’argent pour entretenir tout le corps, nous devrions être chef".

    Et ainsi de suite pour le cœur, les yeux, les oreilles et les poumons. Enfin, le trou du cul se fit entendre et demanda à être choisi comme chef. Les autres parties du corps éclatèrent de rire à l’idée qu’un trou du cul puisse être chef.

    Le trou du cul se mit en colère et refusa de fonctionner.

    Bientôt, le cerveau devint fiévreux, les yeux, se vitrèrent, les pieds étaient trop faibles pour marcher, les mains pendaient sans force, et le cœur et les poumons luttaient pour survivre.

    Alors tous supplièrent le cerveau de se laisser fléchir et de permettre au trou du cul d’être chef.

    AINSI FUT FAIT.

    Toutes les autres parties du corps faisaient le travail, tandis que le trou du cul dirigeait tout le monde et s’occupait principalement de la merde, comme tout chef digne de ce titre.

    MORALITÉ : Il n’est nullement nécessaire d’être un cerveau pour devenir chef, un trou du cul a nettement plus de chances. Regardez autour de vous et vous en serez convaincu. 

     

     

    « Une si longue routeSur écoute /Confession »

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    1
    Dimanche 7 Mai à 23:32
    Pauvre Sylvette !
    Bises et bonne nuit
    2
    Lundi 8 Mai à 07:58

    Très bonne façon de commencer la semaine avec humour..Bises et bon lundi, Jean-Pierre

    3
    Lundi 8 Mai à 09:24

    Coucou Melo

    Me voilà revenu de Dordogne où le temps n'était pas très beau, mais cela ne nous a pas arrêté, nous avons visité, la pluie n'arrête pas le pèlerin.

    Je viens te remercier de ton passage sur mon blog durant mon absence c'est très gentil.

    Superbe tes histoires, l'ouverture de la chasse ça a du donner pas mal de travail à la Sylvette smile. Il y a des saisons propices au tir parfois !!! hihih !

    Je te souhaite une bonne journée. J'espère que tu vas bien et que tu as du soleil

    Bisous bisous

    @lain

    4
    Lundi 8 Mai à 10:46

    Coucou Melo , oui un peu d' humour fait du bien , merci et bonne journée de détente , bisous , escapade , 

    5
    Lundi 8 Mai à 16:22
    renne
    ça fait longtemps que je suis convaincue!!!!!"Bisous Melo
    6
    Lundi 8 Mai à 17:22

    Bonjour.

    Belle morale de la seconde histoire !

    J'ai fait un tour sur Blogger mais je ne suis pas fan non plus; de plus, il ne semble pas pouvoi adapter son affichage à la largeur des écrans de lecture: curieux !

    Il va me falloir trouver autre chose !

    Curieux ce curseur guitare qui apparaît ici, sur la bordure de ce cadre et pas dedans ! Je vois qu'il apparaît hors zone définie.

    Bonne fin de journée.

    Gilbert

    7
    Lundi 8 Mai à 21:25

    Ah bon, je découvre !

    N'ayant pas changé mon curseur, hors cadre défini, je ne savais pas qu'il reprenait sa forme par défaut sur une zone d'écriture !

    On apprend à tout âge !

    Bonne soirée.

    Gilbert



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :