• Les 400 coups, le lavoir

     

    Des histoires de curé...

    Les 400 coups

    Un couple avait 2 garçons, un de 8 ans et l’autre de 10 ans, de vrais espiègles, ils avaient fait à peu près tous les mauvais coups incroyables qui avaient eu lieu dans leur petit village.
    À chaque fois que quelque chose se passait dans le village, les habitants savaient qui étaient les responsables.

    La mère les avait grondés, punis, discuté avec eux, mais c’était peine perdue. Le père, après avoir fait la même chose, dit à sa femme :
    – Qu’est-ce que tu dirais si on demandait au curé de discipliner nos deux espiègles ?

    Ils demandèrent donc au curé de discuter avec leurs enfants, mais il devait leur parler un à la fois.

    Le lendemain matin, le plus jeune se présenta au presbytère.  Le curé le fit asseoir et immédiatement lui lança :
    – Où est Dieu ?
    Aucune réponse.

    Le curé répéta :
    – Tu connais le Bon Dieu ! Où est-il ?
    Toujours le silence.

    Le curé exaspéré par le silence du jeune lança cette fois-ci de sa grosse voix autoritaire :
    – Pour la dernière fois, je te demande, où est Dieu ?

    Le jeune se leva, prit ses jambes à son cou et sans s’arrêter se sauva directement chez lui. En arrivant, il prit son frère par le bras le tira jusque dans sa chambre ferma la porte et à bout de souffle lui dit :
    – On est dans la merde, ils ont perdu le Bon Dieu et ils pensent que c’est nous.

     

    Le lavoir

    Dans un village, le vieux curé ne voulait pas entendre les femmes lui dire qu’elles avaient trompé leur mari.

    Si bien que lorsqu'elles trompaient leur mari, il fallait qu'elles disent :

    - "Monsieur le curé, je suis tombée dans le lavoir." 

    Un jour, le vieux curé voit arriver son remplaçant, un jeune prêtre.

    Il le met au courant de la vie dans le village, le présente aux notoriétés et arrive le jour de confesse.

    Une phrase revenait souvent :

    - "Monsieur le curé, je suis tombée dans le lavoir.”

    Au bout de quelques semaines, le jeune prêtre va voir le maire pour qu'il fasse faire tout de suite des travaux au lavoir pour arrêter tous ces accidents récurrents.

    Le maire, étant au courant de la fameuse phrase, lui tape sur l’épaule et le rassure en lui disant que ce n’est pas bien grave et qu’il n’y a jamais eu de blessées.

    Le jeune curé répond alors :
    - "A votre place, je ferais rapidement les travaux car votre femme est tombée trois fois dedans la semaine dernière."

     

     

     

     

    « Le perroquet sans pattesDevine... »

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    1
    Samedi 28 Janvier à 22:37

       J'ai adore tes 2 histoires et ri même si je connaissais la 2ème!

    Bisous

    2
    Samedi 28 Janvier à 23:58

    Excellente la 1ère. Bises et bonne soirée Melo

    3
    Dimanche 29 Janvier à 04:39
    colettedc

    La première, je la connaissais ! La deuxième je l'ai touvé pas mal drôle ! Bon matin de ce dimanche Melo ! Bisous♥

    4
    Dimanche 29 Janvier à 16:32
    renee

    merci pour ces deux blagues Melo. Bisoussss

    5
    Dimanche 29 Janvier à 16:42

    Excellent pour égayer la grisaille de cette journée maussade

    bonne soirée



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :