• Le garagiste; examen

     

     

    Le garagiste

    A la porte du Ciel, un type furieux se présente devant St Pierre.

    – Mais bon sang, qu’est-ce que je fais là ! Hurle t-il. 

    - Regardez-moi : J’ai 35 ans, je suis en pleine forme, je ne bois pas, je ne fume pas, hier soir je me couche bien sagement dans mon lit et voilà que je me retrouve au ciel ! C’est certainement une erreur.

    – Eh bien ! Cela n’est jamais arrivé, mais enfin je vais vérifier, répond St Pierre, un peu troublé.

    – Comment vous appelez-vous ?
    – Dugommeau. Norbert Dugommeau.
    – Oui… Et quel est votre métier ?
    – Garagiste.
    – Oui… Ah, voilà, j’ai votre fiche. Dugommeau Norbert, garagiste…Eh bien, monsieur Dugommeau, vous êtes mort de vieillesse, c’est tout .
    – De vieillesse ? Mais enfin ce n’est pas possible, je n’ai que 35 ans…..
    – Ah moi je ne sais pas, monsieur Dugommeau. Mais on a fait le compte de toutes les heures de main d’oeuvre que vous avez facturées, et ça donne 123 ans.

     

      

    L'examen

    A l’examen de Doctorat en Pharmacie.

    L’examinateur :
    – Comment reconnaît-on les champignons mortels ?

    Le candidat :
    – A l’autopsie !

     

     

     

    « Informatique, le busMr Fats »

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    1
    Mercredi 25 Octobre à 16:43
    renee

    voilà ce que c'est de frauder les heures!!!!! Bisous Melo

    2
    Mercredi 25 Octobre à 17:18

    Hihihihihi.... J'ai programmé le garagiste.... !

    Bises et bon mercredi Melo

    3
    Mercredi 25 Octobre à 18:24

    De beaux champignons sous ton histoire marrante ! . Bonne semaine Melo , bisous , escapade , 

    4
    Mercredi 25 Octobre à 20:29

      J'ai adoré!

    Bisous

    Sabine

    5
    Jeudi 26 Octobre à 02:59
    colettedc

    biggrin ... merci Melo ! Bonne journée de ce jeudi ! Bisous♥

    6
    Jeudi 26 Octobre à 17:07

    Mon cher Papa était garagiste. Il nous a quittés à 102 ans. Je comprends sa longévité, il ne facturait pas la moitié de ses heures... Les clients habituels lui disaient "tu marques et tu m'enverras la facture". Il marquait -ou pas- ses heures, il faisait -ou pas- ses factures.

    Dans mon jeune temps, j'étais allée avec des cousins chercher des champignons dans la forêt de Blois. Toute fière, j'ai ramené une belle cueillette de "trompettes de la mort" dans ma Bretagne natale. Résultat : personne n'a osé en manger... "Il faut se méfier des champignons".

    Remarque, quand les Blésois venaient chez nous, ils n'osaient pas trop manger des fruits de mer ^!^

    Bisous chère Mélo.



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :