• Histoire de poêles

     

     Dans un restaurant chic

    ~~~~~~~

     

    Un commercial et son copain ne se privent pas et prennent ce qu'il y a de meilleur et de plus cher.

    Arrivé au plat de résistance, le commercial dit à son compère :

    - Attend tu vas voir, j'ai un truc, on ne va rien payer.

    Le repas terminé, le maître d'hôtel présente l'addition et notre client se met à hurler :

    - Je refuse de payer, votre service est inqualifiable

    Le maître d'hôtel tente de le calmer et finit par appeler le patron

    - Mais enfin que ce passe-t-il ?

    - Il se passe qu'on a osé me servir une bavette à l'échalote qui à été cuite dans une poêle où on a fait cuire avant du poisson !

    - Mais enfin, Monsieur, ce n'est pas possible !

    Et après quelques palabres, le patron décide d'enquêter en cuisine.

    Qui a fait cuire la bavette du 6 ?

    - C'est moi Chef !

    - Et tu l'as fait cuire dans une poêle propre...

    - Euh, j'ai du m'en servir avant pour la sole meunière du 14 !

    - C'est malin ! On est tombé sur un type à l'odorat pas possible qui s'en est aperçut.

    Le patron décide donc de faire un geste commercial et accepte de ne pas faire payer nos 2 compères.

    La même scène se répète 15 jours plus tard, mais cette fois le type est venu avec 3 amis.

    Puis encore même scène 3 semaines après, et cette fois ils viennent à 10!

    2 mois après le gars téléphone au restaurant pour louer toute la salle du premier étage pour un banquet de 40 personnes...

    Le patron est livide !

    - Je vais essayer de ne pas me faire de nouveau avoir par ce type et je crois que je vais même lui faire payer tous les couverts que j'ai été obligé de lui offrir.

    Le jour venu, après les amuses-gueules d'usage, notre client attend sa bavette à l'échalote.

    Le chef lui est en cuisine :

    - Ginette, vous avez bien acheté 2 poêles neuves comme je vous l'avais demandé ?

    - Oui chef elles sont là dans leurs emballages

    - Bon OK, vous les déballez, et mettez en une sur la chaise qui est là. Maintenant Ginette, vous allez baisser votre culotte et asseoir votre cul dans la poêle !

    - Mais enfin Monsieur, c'est ridicule !

    - Bon ça suffit, c'est cela ou la porte !

    - Ah bon ! Puisque c'est comme cela on va faire un effort.

    Et notre Ginette reste une minute le cul dans la poêle.

    Le patron se saisit alors des 2 poêles et se dirige vers le banquet et s'approche de notre client :

    - Monsieur, notre établissement s'en voudrait de recommencer les mêmes erreurs qu'auparavant, et je tiens à vous présenter la poêle dans lequel sera cuite votre bavette. Vous pouvez bien sûr en contrôler la propreté.

    Le type renifle la poêle

    - Effectivement, je n'ai rien à dire ! Mais pour-quoi cette 2ème poêle ?

    - Je vous propose un pari, si vous perdez, vous me remboursez tous les repas que j'ai dû vous offrir, par contre si vous gagnez je vous offre toute la recette de la semaine.

    - Et que faut-il faire ?

    - Me dire ce que nous avons fait cuire dans cette poêle ?

    - D'accord !

    Le client prend la poêle et la renifle quelques instants...

    - Comme c'est étrange... Ginette travaillerait ici maintenant ?

     

     

    « Le blues d'ArnaudDerrière les fleurs »

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    5
    Samedi 3 Novembre à 18:17

    Bonsoir Françoise.

    Quel odorat !

    Comment va ta santé ? Si l'humidité se transforme en froid, peut-être que ce sera plus supportable (?).

    Bon dimanche.

    Gilbert

    4
    Samedi 3 Novembre à 15:10
    Renee

    Mince pas de bol le patron! Bisous éclat de rire

    3
    Samedi 3 Novembre à 05:33

    oui une blagounette sympa et bon weekend au chaud ! .

    Merci pour ton aide et à bientôt , gros bisous , escapade ,

    2
    Samedi 3 Novembre à 03:45
    colettedc

    Hi ! Hi ! Hi !

    Bon week-end Melo !

    Bisous♥

    1
    Vendredi 2 Novembre à 23:21

    Excellent Melo, il à le nez fin le client !

    Bises et bonne soirée



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :